22 février 2013

Dolores Claiborne, Stephen King

indexSynopsis :

À Little Tall, on ne sait toujours pas exactement ce qui s'est passé il y a trente ans, et si l'accident qui, le jour de l'éclipse, a coûté la vie au mari de Dolores Claiborne était vraiment un accident...
Aujourd'hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée : la riche et sénile Vera Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, vient d'être découverte morte dans sa demeure.
Seule témoin et seule héritière, Dolores fait figure de coupable idéale. Elle n'a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux. Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, se souvenir de l'horreur qu'elle vécut il y a trente ans. dire toute la vérité : une vérité terrifiante.

 

Mon Avis :

King fait encore une preuve d'une grande imagination ici ! Tout le livre constitue le témoignage de Dolores, accusée à tort d'un meurtre qu'elle n'a pas commis.  Elle relate donc toute son histoire, comment elle en est arrivée là aujourd'hui, les grandes lignes de sa vie, les évènements clés. Son discours commence à la 1ère page, et finit à la dernière. Aucun chapitre, aucune coupure de tout le bouquin. Un récit très bien mené, même si parfois en désordre.

On s'attache au fil de l'histoire à cette vieille femme brut de pomme, qui parle comme elle pense, avec un vocabulaire familier, et parfois un peu vulgaire. Elle déborde d'honnêté, de franchise, et de spontanéité. C'est vrai, comme elle le dit elle-même, elle a mauvais caractère, et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Mais au fur et à mesure qu'on découvre son histoire, on lui pardonne... Et tout s'éclaire petit à petit.

Elle commence par relater sa relation avec Vera Donovan, femme riche, prétentieuse et exigeante, pour qui elle a travaillé pendant de nombreuses années. Une femme qu'on déteste tout au long du roman, car elle en a fait baver à Dolores durant toutes ces années, mais à qui la vieillesse n'a pas fait de cadeau, puisqu'elle finit infirme, et à moitié folle... Elle perd la tête souvent, et part dans des crises d'hystérie, que seule Dolores réussit à apaiser. Un étrange lien s'est créé entre les 2 femmes. Un lien de force, de défi, mais également d'amour. Quand on arrive à la fin, on comprend finalement que cette femme n'a pas eu une vie si facile... Mais Dolores l'a-t-elle tuée pour se venger de tout ce qu'elle lui a fait endurer ?...

L'autre aspect important est sa relation avec son mari, qu'elle n'a pas épousé par amour. Un homme odieux, qui boit beaucoup, et la frappe. Jusqu'à ce qu'elle se rebelle. Ils cohabitent, mais ne s'aiment pas. Disons qu'ils se tolèrent. Mais un évènement va tout faire basculer pour Dolores, et va changer le cours de sa vie...

Je l'ai dévoré, il se lit très vite, et avec facilité. Il y a peu de rebondissements, mais on est pris dans le tourbillon qu'est l'existence de cette femme forte, qui a affronté énormément de choses pour s'en sortir. Et aussi finalement beaucoup par amour pour ses enfants. Je n'en dis pas plus, mais je vous le conseille vivement.

 

Ma note : 17/20

Posté par Boubinette à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Dolores Claiborne, Stephen King

Nouveau commentaire